Philosophie et politique

Site personnel de Denis COLLIN

Contenu - Menu - S'identifier - S'inscrire - Contact

Archives par mois


Si Dieu n’existe pas …

Mots-clés : ,

La loi semble, au moins dans la tradition judéo-chrétienne, s’annoncer d’abord sous la forme de la loi religieuse. Le Décalogue est le modèle de cette conception : la loi s’impose à tous parce qu’elle n’a pas une origine humaine. Et cette transcendance est nécessaire pour que la loi puisse s’imposer car, sans cela, les hommes n’auraient aucune raison de l’adopter. Bien au contraire, sans l’autorité de la loi, ils ne peuvent que se jeter dans la débauche et dans l’idolâtrie, ainsi que le constate Moïse, de retour du Sinaï. Le corollaire de cette conception, c’est la puissance de châtier dont dispose Dieu. Il peut châtier les hommes de leur vivant, comme il le fait à Sodome et Gomorrhe. Mais le châtiment, dans la conception chrétienne, vient plutôt après la mort où les âmes des pécheurs sont livrées aux tourments éternels de l’enfer. Même si la théologie fait de l’amour de Dieu le mobile de l’obéissance à la loi, c’est essentiellement dans la crainte de Dieu que s’enracine la moralité. Cette question hante Les frères Karamazov de Dostoïevski : " si Dieu n’existe pas, tout est permis. "

L’idée d’un fondement de la dans l’autorité transcendante d’une intelligence ordonnatrice du monde se retrouve dans les doctrines providentialistes du xviie siècle et dans la théologie naturelle. Chez Locke, par exemple, la loi est une loi naturelle, et c’est pourquoi il refuse la vision hobbesienne de l’homme à l’état de nature comme un être qui ne connaît que son " droit de nature " sur tous et sur toutes choses. Mais cette loi naturelle qui interdit à l’homme de disposer de sa propre vie et de celle des autres ou encore qui fonde la séparation du tien et du mien, selon Locke, c’est dans le Nouveau Testament qu’on en trouve l’expression la plus achevée.

On pourrait critiquer ce besoin de fondement théologique de la par l’examen de ses conséquences. Nos sociétés sont pluralistes et admettent la liberté de conscience, par conséquent la liberté de ne pas croire en Dieu. Ainsi, nous aurions un fondement de la qui ne vaudrait que pour les croyants. Une telle suspendue à la foi perdrait toute autorité. Dans les critiques modernes de la en général, on retrouve d’ailleurs cette même problématique mais inversée : puisque la découle de la religion et que la religion n’est que superstition, destinée à intoxiquer les hommes au profit des tyrans et des parasites, la elle-même n’est qu’une superstition dont on devrait se débarrasser au plus vite. L’argument du nécessaire fondement théologique de la se retourne contre lui-même.

Il y a également un argument de fait : si la foi pouvait fonder la , cela se saurait ! Les sociétés où la foi garde une très grande importance ne sont ni plus ni moins immorales que les sociétés où le scepticisme à l’égard de la religion est très ancien. Les citoyens des États-Unis sont généralement très religieux – c’est peut-être même le plus religieux des pays développés – et pourtant ils ne semblent pas très bien placés pour donner l’exemple de la régénération aux libre-penseurs goguenards de l’autre côté de l’océan. Une question soulevée depuis fort longtemps : déjà Pierre Bayle montrait que l’athée vertueux était de loin préférable au bigot superstitieux.

En troisième lieu, les défenseurs du fondement théologique de la font comme si la révélation religieuse était unique et comme si ses leçons étaient univoques. Mais quelle foi peut donc servir de fondement à la  ? Celle de l’Ancien Testament, celle du Nouveau Testament, celle du Coran ? Faut-il plutôt suivre les leçons de Bouddha ? Les esprits syncrétistes affirment que toutes ces religions partagent un fond moral commun. Admettons cela – qui est tout sauf évident. Alors il s’ensuit que l’aspect moral de ces religions n’a aucun rapport avec les croyances proprement religieuses qu’elles imposent. Ce qu’elles ont de commun, ce sont quelques préceptes raisonnables que tous les hommes peuvent partager indépendamment de la question de savoir si Marie a été conçue sans pêché originel ou si c’est bien Gabriel qui a révélé à Muhammad les vérités du Coran. L’argument syncrétiste loin de revaloriser le rôle de la foi montre finalement qu’on peut fort bien s’en passer.

En quatrième lieu, les morales religieuses si elles existent sont en fait des prescriptions de vie qui débordent de très loin le champ de la . Peut-on trouver un quelconque sens moral aux interdits alimentaires ? Manger de la viande le vendredi saint ou manger du porc, sont-ce là des pêchés au même titre que le vol ou le parjure ? Peut-on mettre le meurtre et la fornication sur le même plan ? Il suffit de poser ces questions pour avoir la réponse. Le mélange de la diététique et de la moralité a quelque chose d’inconvenant.

Est-il vrai que si Dieu n’existe pas, tout est permis ? Norberto Bobbio analyse la signification de la parole des chevaliers de l’ordre teuronique, " Dieu le veut ". " C’est le revers du nihilisme : si Dieu existe et que je combats à ses côtés, alors toute atrocité est possible ". Le développement, à nouveau, des diverses formes de fanatisme religieux, jusque sous ses manifestations les plus monstrueuses, nous oblige à poser cette question. Si Dieu existe, d’une part le croyant est justifié dans sa croyance et l’autre est dans l’erreur absolue qu’il faut extirper pour la plus grande gloire de Dieu. Si Dieu existe, la vie terrestre n’est qu’une vie misérable qui en saurait en rien être comparée avec la vie dans l’au-delà et, par conséquent, la mort n’est pas à craindre, ni pour soi, ni pour les autres, puisque de toutes façons, c’est Dieu qui décide de rappeler à lui les mortels. C’est pourquoi dans les religions cohabitent si facilement les préceptes moraux les plus incontestables et l’utilitarisme le plus prosaïque et le goût du sacrifice le plus terrifiant. Credo quia absurdum ! En effet, il faut croire parce c’est absurde, car sinon comment croire pour des raisons morales à des dogmes qui enseignent que les bébés non baptisés erreront éternellement dans les limbes ? Comment admettre une justice divine qui condamne les enfants pour les fautes des parents ? Comment l’amour pourrait-il ordonner l’extermination des infidèles ?

Inversement, si Dieu n’existe pas, la responsabilité nous incombe intégralement. Pas de justice ni de miséricorde divine dans l’au-delà. Trouver nos propres limites, c’est notre affaire. Déterminer ce que nous devons nous interdire, cela nous concerne et la réponse est dans l’usage de notre jugement et nulle part ailleurs. Autrement dit, on pourrait renverser la proposition commune sur l’amoralisme de notre époque désenchantée. C’est parce que la religion a déserté les esprits et les pratiques sociales que nous avons besoin de et c’est parce que nous pouvons entrer dans l’âge de la majorité – pour parler comme Kant dans Qu’est-ce que les Lumières ? – que la , une autonome, humaine, rien qu’humaine, est véritablement possible.

Denis Collin - sept 2002

Articles portant sur des thèmes similaires :


Mots-clés : ,

Ecrit par dcollin le Samedi 26 Mars 2005, 23:35 dans "Morale et politique" Lu 18564 fois. Version imprimable

Article précédent - Article suivant

Partager cet article


Commentaires

menno - le 07-04-05 à 16:25 - #

Bonjour,

    je me permets de vous écrire parce que les hommes des temps modernes, sans éducation religieuse pour la plupart, n'ayant même pas ouvert la Bible pour les autres, critiquent des textes qui ont pour étés écrits avant même l'apparition de la philosophie chez les Grecs, et çela me décourage..Ainsi ce passage de votre article :

En effet, il faut croire parce c’est absurde, car sinon comment croire pour des raisons morales à des dogmes qui enseignent que les bébés non baptisés erreront éternellement dans les limbes ? Comment admettre une justice divine qui condamne les enfants pour les fautes des parents ? Comment l’amour pourrait-il ordonner l’extermination des infidèles ?

- Les enfants sont sauvés par nature, puisqu'ils ne sont pas responsables de leurs actes ("devenez comme ces petits enfants pour entrer au royaume des cieux", "laissez venir à moi les enfants", "çelui qui rejette le moindre de ces petits me rejette moi-même", paroles de Jesus dans le nouveau Testament)

- A ma connaissance, le Coran dicte de respecter l'étranger (l'infidèle) et de l'accueillir tout en lui indiquant comment se comporter pour ne pas offenser la communaté locale

- je n'ai jamais entendu parler d'une religion dans laquelle des enfants portaient les pêchés de leur parents.

Parler d'un sujet implique de le connaître en profondeur...Selon moi la raison pour laquelle aucune base morale religieuse est possible est la mauvaise foi des hommes. Mais il est toujours plus façile de dire que Dieu n'existe pas que d'assumer notre incrédulité et notre manque d'obéissance...

Par ailleurs, la seule base morale des sociétés laiques actuielles est devenu l'argent, comme le démontre le comportement de nos chers amis américains, les décisions politiques au profit de ceux qui ont de l'argent dans les sociétés occidentales, ou encore la corruption en Afrique. Je préfère de loin la crainte de Dieu...

Meilleures Salutations,

Menno


Re:

R.M. - le 04-05-05 à 00:54 - #

Après lecture de votre commentaire je me suis demandé si vous vous étiez relu. En effet vous écrivez comme étant votre position "mais il est toujours plus facile de dire que Dieu n'existe pas que d'assumer notre incrédulité et notre manque d'obéissance..." Je pense pouvoir dire que, en tant qu'athée libre penseur, je n'ai pas à assumer quelque incrédulité qui soit envers quelque Dieu que ce soit puisque, à ma connaissance, personne n'a jamais été en mesure de prouver l'existence d'un quelconque dieu, si ce n'est la tentative douteuse de Descartes qui s'effondre dès qu'on l'examine de trop près. Cela va de même pour l'obéissance qui ne peut être apliquée que par quelqu'un qui d'une part croit en l'existence d'un dieu (ce qui est son droit le plus strict), et d'autre part pense que son culte, du fait qu'il soit fondé, possède la seule morale véritablement applicable par les autres hommes. Cette personne veut donc réduire à néant un des principes fondamentaux de notre société qui est celui de la non-croyance en utilisant un dieu dont personne n'est capable de prouver l'existence...

Si donc vous possédez une preuve irréfutable de l'existence de dieu, je vous prie de m'en faire part afin que je reconsidère la question d'une morale religieuse. Dans le cas contraire, je pense que la morla ne peut trouver son fondement que dans quelque chose d'universel, appliquable indépendemment des paramètres extérieurs, et donc chaque principe peut être accepté par tous.

R.M.


Re: Re:

david - le 28-12-05 à 19:35 - #

cher monsieur je respescte votre philosophie  mais  l'histoire a deja prouve tres bien longtemps  votre naissance avec des faits prouve  que dieu existe reellement   permettez moi de vous poser la question  qu' avez vous fait de votre sagesse et de  votre voix  interieure  ainsi que votre humilitee  posez vous la question si  la seconde ou la minute avant de mourrir vous maintiendrez votre avis  cordialement jp david


Re: Re: Re: voici quelques extraits de la morale musulmane

aramnor95 - le 22-01-06 à 11:27 - #

Sourate 1 : al-baqarah

 

26. Certes, Allah ne se gêne point de citer en exemple n'importe quoi : un moustique ou quoi que ce soit au-dessus; quant aux croyants, ils savent bien qu'il s'agit de la vérité venant de la part de leur Seigneur; quant aux infidèles, ils se demandent “Qu'a voulu dire Allah par un tel exemple ? ”. Par cela, nombreux sont ceux qu'Il égare et nombreux sont ceux qu'Il guide; mais Il n'égare par cela que les pervers, (quelle religion poli, qui insulte ceux qui pensent différemment !)

 

54. Et [rappelez-vous], lorsque Moïse dit à son peuple : "Ô mon peuple, certes vous vous êtes fait du tort à vous-mêmes en prenant le Veau pour idole. Revenez donc à votre Créateur; puis, tuez donc les coupables vous-mêmes : ce serait mieux pour vous, auprès de votre Créateur” ! ... C'est ainsi qu'Il agréa votre repentir; car c'est Lui, certes, le Repentant et le Miséricordieux !

 (première incitation et légitimation du meurtre)

 

71. - Il dit : “Allah dit que c'est bien une vache qui n'a pas été asservie à labourer la terre ni à arroser le champ, indemne d'infirmité et dont la couleur est unie”. - Ils dirent : “Te voilà enfin, tu nous as apporté la vérité ! ” Ils l'immolèrent alors mais il s'en fallut qu'ils ne l'eussent pas fait.

72. Et quand vous aviez tué un homme et que chacun de vous cherchait à se disculper ! ... Mais Allah démasque ce que vous dissimuliez.

73. Nous dîmes donc : “Frappez le tué avec une partie de la vache”. - Ainsi Allah ressuscite les morts et vous montre les signes (de Sa puissance) afin que vous raisonniez.

 

85 . Croyez-vous donc en une partie du Livre et rejetez-vous le reste ? Ceux d'entre vous qui agissent de la sorte ne méritent que l'ignominie dans cette vie, et au Jour de la Résurrection ils serons refoulés au plus dur châtiment, et Allah n'est pas inattentif à ce que vous faites .

 

98. [Dis : ] “Quiconque est ennemi d'Allah, de Ses anges, de Ses messagers, de Gabriel et de Michaël... [Allah sera son ennemi] car Allah est l'ennemi des infidèles”. (comment osez-vous insulter Dieu qui est Amour, meme envers les gens qui pensent différemment !)

99. Et très certainement Nous avons fait descendre vers toi des signes évidents. Et seuls les pervers n'y croient pas.

 

120. Ni les Juifs, ni les Chrétiens ne seront jamais satisfaits de toi, jusqu'à ce que tu suives leur religion. - Dis : “Certes, c'est la direction d'Allah qui est la vraie direction”. Mais si tu suis leurs passions après ce que tu as reçu de science, tu n'auras contre Allah ni protecteur ni secoureur

 

171. Les mécréants ressemblent à [du bétail] auquel on crie et qui entend seulement appel et voix confus. Sourds, muets, aveugles, ils ne raisonnent point. (quelle religion d’amour universlle qui considère les athées comme des sous-hommes ; on ne peut pas etre plus racistes !)

 

178. ô les croyants ! On vous a prescrit le talion au sujet des tués : homme libre pour homme libre, esclave pour esclave, femme pour femme. Mais celui à qui son frère aura pardonné en quelque façon doit faire face à une requête convenable et doit payer des dommages de bonne grâce. Ceci est un allégement de la part de votre Seigneur et une miséricorde. Donc, quiconque après cela transgresse, aura un châtiment douloureux.

179. C'est dans le talion que vous aurez la préservation de la vie, ô vous doués d'intelligence, ainsi atteindrez-vous la piété (voila la justice sauvage de ta religion : la loi du talion ; celle des animaux)

 

187. On vous a permis, la nuit d'as-Siyam, d'avoir des rapports avec vos femmes; elles sont un vêtement pour vous et vous un vêtement pour elles. Allah sait que vous aviez clandestinement des rapports avec vos femmes. Il vous a pardonné et vous a graciés. Cohabitez donc avec elles, maintenant, et cherchez ce qu'Allah a prescrit en votre faveur; mangez et buvez jusqu'à ce que se distingue, pour vous, le fil blanc de l'aube du fil noir de la nuit . Puis accomplissez le jeûne jusqu'à la nuit. Mais ne cohabitez pas avec elles pendant que vous êtes en retraite rituelle dans les mosquées. Voilà les lois d'Allah : ne vous en approchez donc pas (pour les transgresser).C'est ainsi qu'Allah expose aux hommes Ses enseignements, afin qu'ils deviennent pieux. (c’est ce qu’on peut appeler l’apartheid sexuel de l’islam)

 

190. Combattez dans le sentier d'Allah ceux qui vous combattent, et ne transgressez pas. Certes. Allah n'aime pas les transgresseurs !

191. Et tuez-les, où que vous les rencontriez; et chassez-les d'où ils vous ont chassés : l'association est plus grave que le meurtre. Mais ne les combattez pas près de la Mosquée sacrée avant qu'ils ne vous y aient combattus. S'ils vous y combattent, tuez-les donc. Telle est la rétribution des mécréants.

192. S'ils cessent, Allah est, certes, Pardonneur et Miséricordieux.

193. Et combattez-les jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'association et que la religion soit entièrement à Allah seul. S'ils cessent, donc plus d'hostilités, sauf contre les injustes.

194. Le Mois sacré pour le mois sacré ! - Le talion s'applique à toutes choses sacrées -. Donc, quiconque transgresse contre vous, transgressez contre lui, à transgression égale. Et craignez Allah. Et sachez qu'Allah est avec les pieux.  (VOILA L’UNE DES CAUSES DU TERROTISME INTERNATIONALE !!!; incitation a la guerre sainte, a massacrer les mécréants ; la folie des musulmans qui doivent combattre toutes les autres religions ! quelle religion de terreur et tyrannique !)

 

216. Le combat vous a été prescrit alors qu'il vous est désagréable. Or, il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose alors qu'elle vous est un bien. Et il se peut que vous aimiez une chose alors qu'elle vous est mauvaise. C'est Allah qui sait, alors que vous ne savez pas (combat verbal, combat intérieur, ou combat armé ? réponse J

 

217. - Ils t'interrogent sur le fait de faire la guerre pendant les mois sacrés. - Dis : “Y combattre est un péché grave, mais plus grave encore auprès d'Allah est de faire obstacle au sentier d'Allah, d'être impie envers Celui-ci et la Mosquée sacrée, et d'expulser de là ses habitants . L'association est plus grave que le meurtre.” Or, ils ne cesseront de vous combattre jusqu'à, s'ils peuvent, vous détourner de votre religion. Et ceux parmi vous qui adjureront leur religion et mourront infidèles, vaines seront pour eux leurs actions dans la vie immédiate et la vie future. Voilà les gens du Feu : ils y demeureront éternellement

 

221. Et n'épousez pas les femmes associatrices tant qu'elles n'auront pas la foi, et certes, une esclave croyante vaut mieux qu'une associatrice, même si elle vous enchante. Et ne donnez pas d'épouses aux associateurs tant qu'ils n'auront pas la foi, et certes, un esclave croyant vaut mieux qu'un associateur même s'il vous enchante. Car ceux-là [les associateurs] invitent au Feu; tandis qu'Allah invite, de part Sa Grâce, au Paradis et au pardon. Et Il expose aux gens Ses enseignements afin qu'ils se souviennent ! (interdiction de se marier avec des incroyants, considéré comme des sous-hommes, plus bas que des esclaves : quelle religion d’ouverture)

 

223. Vos épouses sont pour vous un champ de labour; allez à votre champ comme [et quand] vous le voulez et oeuvrez pour vous-mêmes à l'avance. Craignez Allah et sachez que vous le rencontrerez. Et fais gracieuses annonces aux croyants !

 (on ne peut pas plus déshumaniser la femme : un vulgaire réceptacle a sperme ; une chose a labourer)

 

228. Et les femmes divorcées doivent observer un délai d'attente de trois menstrues ; et il ne leur est pas permis de taire ce qu'Allah a créé dans leurs ventres, si elles croient en Allah et au Jour dernier. Et leurs époux seront plus en droit de les reprendre pendant cette période, s'ils veulent la réconciliation. Quant à elles, elles ont des droits équivalents à leurs obligations, conformément à la bienséance. Mais les hommes ont cependant une prédominance sur elles. Et Allah est Puissant et Sage.

 (première affirmation de la supériorité des hommes sur la femme)

 

 

247. Et leur prophète leur dit : “Voici qu'Allah vous a envoyé Talout pour roi.” Ils dirent : “Comment régnerait-il sur nous ? Nous avons plus de droit que lui à la royauté. On ne lui a même pas prodigué beaucoup de richesses ! ” Il dit : “Allah, vraiment l'a élu sur vous, et a accru sa part quant au savoir et à la condition physique.” - Et Allah alloue Son pouvoir à qui Il veut. Allah a la grâce immense et Il est Omniscient.

248. Et leur prophète leur dit : “Le signe de son investiture sera que le Coffre va vous revenir; objet de quiétude inspiré par votre Seigneur, et contenant les reliques de ce que laissèrent la famille de Moïse et la famille d'Aaron. Les Anges le porteront. Voilà bien là un signe pour vous, si vous êtes croyants ! ”

249. Puis au moment de partir avec les troupes, Talout dit : “Voici : Allah va vous éprouver par une rivière : quiconque y boira ne sera plus des miens; et quiconque n'y goûtera pas sera des miens; - passe pour celui qui y puisera un coup dans le creux de sa main.” Ils en burent, sauf un petit nombre d'entre eux. Puis, lorsqu'ils l'eurent traversée, lui et ceux des croyants qui l'accompagnaient, ils dirent : “Nous voilà sans force aujourd'hui contre Goliath et ses troupes ! ” Ceux qui étaient convaincus qu'ils auront à rencontrer Allah dirent : “Combien de fois une troupe peu nombreuse a, par la grâce d'Allah, vaincu une troupe très nombreuse ! Et Allah est avec les endurants”.

250. Et quand ils affrontèrent Goliath et ses troupes, ils dirent : “Seigneur ! Déverse sur nous l'endurance, affermis nos pas et donne-nous la victoire sur ce peuple infidèle”.

251. Ils les mirent en déroute, par la grâce d'Allah. Et David tua Goliath; et Allah lui donna la royauté et la sagesse, et lui enseigna ce qu'Il voulut. Et si Allah ne neutralisait pas une partie des hommes par une autre, la terre serait certainement corrompue. Mais Allah est Détenteur de la Faveur pour les mondes.

(voila comment l’islam fait passer Dieu pour un terroriste et un criminel, complice du mal)

 

286 . Allah n'impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité. Elle sera récompensée du bien qu'elle aura fait, punie du mal qu'elle aura fait. Seigneur, ne nous châtie pas s'il nous arrive d'oublier ou de commettre une erreur. Seigneur ! Ne nous charge pas d'un fardeau lourd comme Tu as chargé ceux qui vécurent avant nous. Seigneur ! Ne nous impose pas ce que nous ne pouvons supporter, efface nos fautes, pardonne-nous et fais nous miséricorde. Tu es Notre Maître, accorde-nous donc la victoire sur les peuples infidèles (doit-on le prendre au sens guerrier ?)

 

sourate 3 : al-imran

 

verset 15 . Dis : “Puis-je vous apprendre quelque chose de meilleur que tout cela ? Pour les pieux, il y a, auprès de leur Seigneur, des jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement, et aussi, des épouses purifiées, et l'agrément d'Allah.” Et Allah est Clairvoyant sur [Ses] serviteurs, (voila donc un des nombreux versets qui inspirent le terrorisme : les vierges mises a dispositions des martyres…. Remarquez qu’il n’est fait mention que de femmes et non d’hommes…)

 

28. Que les croyants ne prennent pas, pour alliés, des infidèles, au lieu de croyants. Quiconque le fait contredit la religion d'Allah, à moins que vous ne cherchiez à vous protéger d'eux. Allah vous met en garde à l'égard de Lui-même. Et c'est à Allah le retour.

( interdiction faite aux musulmans d’avoir des athées comme amis ou fréquentation)

 

85. Et quiconque désire une religion autre que l'Islam, ne sera point agrée, et il sera, dans l'au-delà, parmi les perdants (l’islam considère donc les autres religions –le judaisme et le christianisme-comme ridicules, autant que les polytheisme)

 

100. ô les croyants ! Si vous obéissez à un groupe de ceux auxquels on a donné le Livre, il vous rendra mécréants après vous ayez eu la foi (confirmation)

 

169. Ne pense pas que ceux qui ont été tués dans le sentier d'Allah, soient morts. Au contraire, ils sont vivants, auprès de leur Seigneur, bien pourvus (est-il question des martyrs qui se font sauter ?)

 

195. Leur Seigneur les a alors exaucés (disant) : “ En vérité, Je ne laisse pas perdre le bien que quiconque parmi vous a fait, homme ou femme, car vous êtes les uns des autres. Ceux donc qui ont émigré, qui ont été expulsés de leurs demeures, qui ont été persécutés dans Mon chemin, qui ont combattu, qui ont été tués, Je tiendrai certes pour expiées leurs mauvaises actions, et les ferai entrer dans les Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, comme récompense de la part d'Allah.” Quant à Allah, c'est auprès de Lui qu'est la plus belle récompense.

 

200. ô les croyants ! Soyez endurants. Incitez-vous à l'endurance. Luttez constamment (contre l'ennemi) et craignez Allah, afin que vous réussissiez !

 

sourate 4 : an’nisa :

 

3. Et si vous craignez de n'être pas justes envers les orphelins, ...Il est permis d'épouser deux, trois ou quatre, parmi les femmes qui vous plaisent, mais, si vous craignez de n'être pas justes avec celles-ci, alors une seule, ou des esclaves que vous possédez. Cela afin de ne pas faire d'injustice (ou afin de ne pas aggraver votre charge de famille). (et bien entendu la polyandrie ou polygamie féminine n’est pas

autorisée)

 

11. Voici ce qu'Allah vous enjoint au sujet de vos enfants : au fils, une part équivalente à celle de deux filles. S'il n'y a que des filles, même plus de deux, à elles alors deux tiers de ce que le défunt laisse. Et s'il n'y en a qu'une, à elle alors la moitié. Quant aux père et mère du défunt, à chacun d'eux le sixième de ce qu'il laisse, s'il a un enfant. S'il n'a pas d'enfant et que ses père et mère héritent de lui, à sa mère alors le tiers. Mais s'il a des frères, à la mère alors le sixième, après exécution du testament qu'il aurait fait ou paiement d'une dette. De vos ascendants ou descendants, vous ne savez pas qui est plus près de vous en utilité. Ceci est un ordre obligatoire de la part d'Allah, car Allah est, certes, Omniscient et Sage . (les garcons ont plus que les filles : preuve supplémentaire de la misogynie de l’islam)

 

15. Celles de vos femmes qui forniquent, faites témoigner à leur encontre quatre d'entre vous. S'ils témoignent, alors confinez ces femmes dans vos maisons jusqu'à ce que la mort les rappelle ou qu'Allah décrète un autre ordre à leur égard .

16. Les deux d'entre vous qui l'ont commise [la fornication], sévissez contre eux. S'ils se repentent ensuite et se réforment, alors laissez-les en paix. Allah demeure Accueillant au repentir et Miséricordieux .

 

29. ô les croyants ! Que les uns d'entre vous ne mangent pas les biens des autres illégalement. Mais qu'il y ait du négoce (légal), entre vous, par consentement mutuel. Et ne vous tuez pas vous-mêmes . Allah, en vérité, est Miséricordieux envers vous. (quelle contradiction avec les versets précédents)

 

34. Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu'Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu'ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l'absence de leurs époux, avec la protection d'Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d'elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand

 

56. Certes, ceux qui ne croient pas à Nos Versets, (le Coran) Nous les brûlerons bientôt dans le Feu. Chaque fois que leurs peaux auront été consumées, Nous leur donnerons d'autres peaux en échange afin qu'ils goûtent au châtiment. Allah est certes Puissant et Sage! (voila comment l’islam se représente la bonté de Dieu et des anges !)

57. Et quant à ceux qui ont cru et fait de bonnes oeuvres, bientôt Nous les ferons entrer aux Jardins sous lesquels coulent des ruisseaux. Ils y demeureront éternellement. Il y aura là pour eux des épouses purifiées. Et Nous les ferons entrer sous un ombrage épais

 

71. ô les croyants ! Prenez vos précautions et partez en expédition par détachements ou en masse.

72. Parmi vous, il y aura certes quelqu'un qui tardera [à aller au combat] et qui, si un malheur vous atteint, dira : “Certes, Allah m'a fait une faveur en ce que je ne me suis pas trouvé en leur compagnie”;

73. et si une grâce qui vous atteint de la part d'Allah, il se mettra, certes, à dire, comme s'il n'y avait aucune affection entre vous et lui : “Quel dommage ! Si j'avais été avec eux, j'aurais alors acquis un gain énorme” .

74. Qu'ils combattent donc dans le sentier d'Allah, ceux qui troquent la vie présente contre la vie future. Et quiconque combat dans le sentier d'Allah, tué ou vainqueur, Nous lui donnerons bientôt une énorme récompense.

 

77. N'as-tu pas vu ceux auxquels on avait dit : “Abstenez-vous de combattre, accomplissez la Salat et acquittez la Zakat ! ” Puis lorsque le combat leur fut prescrit, voilà qu'une partie d'entre eux se mit à craindre les gens comme on craint Allah, ou même d'une crainte plus forte encore, et à dire : "Ô notre Seigneur ! Pourquoi nous as-Tu prescrit le combat ? Pourquoi n'as-Tu pas reporté cela à un peu plus tard ? ” Dis : “La jouissance d'ici-bas est éphémère, mais la vie future est meilleure pour quiconque est pieux. Et on ne vous lésera pas fût-ce d'un brin de noyau de datte.

 

82. Ne méditent-ils donc pas sur le Coran ? S'il provenait d'un autre qu'Allah, ils y trouveraient certes maintes contradictions

 

84. Combats donc dans le sentier d'Allah, tu n'es responsable que de toi même, et incite les croyants (au combat) Allah arrêtera certes la violence des mécréants. Allah est plus redoutable en force et plus sévère en punition

 

89. Ils aimeraient vous voir mécréants, comme ils ont mécru : alors vous seriez tous égaux ! Ne prenez donc pas d'alliés parmi eux, jusqu'à ce qu'ils émigrent dans le sentier d'Allah. Mais s'ils tournent le dos, saisissez-les alors, et tuez-les où que vous les trouviez; et ne prenez parmi eux ni allié ni secoureur,

 

91. Vous en trouverez d'autres qui cherchent à avoir votre confiance, et en même temps la confiance de leur propre tribu. Toutes les fois qu'on les pousse vers l'Association, (l'idolâtrie) ils y retombent en masse. (Par conséquent,) s'ils ne restent pas neutres à votre égard, ne vous offrent pas la paix et ne retiennent pas leurs mains (de vous combattre), alors saisissez-les et tuez les où que vous les trouviez. Contre ceux-ci, Nous vous avons donné autorité manifeste

 

95. Ne sont pas égaux ceux des croyants qui restent chez eux - sauf ceux qui ont quelques infirmité - et ceux qui luttent corps et biens dans le sentier d'Allah. Allah donne à ceux qui luttent corps et biens un grade d'excellence sur ceux qui restent chez eux. Et à chacun Allah a promis la meilleure récompense; et Allah a mis les combattants au-dessus des non combattants en leur accordant une rétribution immense

 

101. Et quand vous parcourez la terre, ce n'est pas un péché pour vous de raccourcir la Salat, si vous craignez que les mécréants ne vous mettent à l'épreuve, car les mécréants demeurent pour vous un ennemi déclaré.

 

104. Ne faiblissez pas dans la poursuite du peuple [ennemi]. Si vous souffrez, lui aussi souffre comme vous souffrez, tandis que vous espérez d'Allah ce qu'il n'espère pas. Allah est Omniscient et Sage139. ceux qui prennent pour alliés des mécréants au lieu des croyants, est-ce la puissance qu'ils recherchent auprès d'eux ? (En vérité) la puissance appartient entièrement à Allah

 

144. ô les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les mécréants au lieu des croyants. Voudriez-vous donner à Allah une preuve évidente contre vous ?

 

148. Allah n'aime pas qu'on profère de mauvaises paroles sauf quand on a été injustement provoqué. Et Allah est Audient et Omniscient  (l’islam autorise dont les injures dans certains cas)

 

171. ô gens du Livre (Chrétiens), n'exagérez pas dans votre religion, et ne dites d'Allah que la vérité. Le Messie Jésus, fils de Marie, n'est qu'un Messager d'Allah, Sa parole qu'Il envoya à Marie, et un souffle (de vie) venant de Lui. Croyez donc en Allah et en Ses messagers. Et ne dites pas “Trois”. Cessez ! Ce sera meilleur pour vous. Allah n'est qu'un Dieu unique. Il est trop glorieux pour avoir un enfant. C'est à Lui qu'appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre et Allah suffit comme protecteur . ( critique radicale du dogme de la divinité de Jésus comme fils de Dieu et du dogme de la Trinité : on comprend mieux les guerres christo-islamiques ; leur tentete est impossible car les différences sont irréductibles)

 

 

sourate 5 : al-ma-idah :

 

6. ô les croyants ! Lorsque vous vous levez pour la Salat, lavez vos visages et vos mains jusqu'aux coudes; passez les mains mouillées sur vos têtes; et lavez-vous les pieds jusqu'aux chevilles. Et si vous êtes pollués “junub” , alors purifiez-vous (par un bain); mais si vous êtes malades, ou en voyage, ou si l'un de vous revient du lieu ou' il a fait ses besoins ou si vous avez touché aux femmes et que vous ne trouviez pas d'eau, alors recourez à la terre pure , passez-en sur vos visages et vos mains. Allah ne veut pas vous imposer quelque gêne, mais Il veut vous purifier et parfaire sur vous Son bienfait. Peut-être serez-vous reconnaissants. (bien évidemment pour l’islam, toucher la femme est chose impure)

 

17. Certes sont mécréants ceux qui disent : “Allah, c'est le Messie, fils de Marie ! ” - Dis : “Qui donc détient quelque chose d'Allah (pour L'empêcher), s'Il voulait faire périr le Messie, fils de Marie, ainsi que sa mère et tous ceux qui sont sur la terre ? ... A Allah seul appartient la royauté des cieux et de la terre et de ce qui se trouve entre les deux”. Il crée ce qu'Il veut. Et Allah est Omnipotent.

 

33. La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment,

 

34. excepté ceux qui se sont repentis avant de tomber en votre pouvoir : sachez qu'alors, Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

 

38. Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main, en punition de ce qu'ils se sont acquis, et comme châtiment de la part d'Allah. Allah est Puissant et Sage.

 

39. Mais quiconque se repent après son tort et se réforme, Allah accepte son repentir. Car, Allah est, certes, Pardonneur et Miséricordieux.

 

44. Nous avons fait descendre le Thora dans laquelle il y a guide et lumière. C'est sur sa base que les prophètes qui se sont soumis à Allah, ainsi que les rabbins et les docteurs jugent les affaires des Juifs. Car on leur a confié la garde du Livre d'Allah, et ils en sont les témoins . Ne craignez donc pas les gens, mais craignez Moi. Et ne vendez pas Mes enseignements à vil prix. Et ceux qui ne jugent pas d'après ce qu'Allah a fait descendre, les voilà les mécréants.

 

45. Et Nous y avons prescrit pour eux vie pour vie, oeil pour oeil, nez pour nez, oreille pour oreille, dent pour dent. Les blessures tombent sous la loi du talion . Après, quiconque y renonce par charité, cela lui vaudra une expiation. Et ceux qui ne jugent pas d'après ce qu'Allah a fait descendre, ceux-là sont des injustes

 

47. Que les gens de l'évangile jugent d'après ce qu'Allah y a fait descendre. Ceux qui ne jugent pas d'après ce qu'Allah a fait descendre, ceux-là sont les pervers.

 

51. ô les croyants ! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens; ils sont alliés les uns des autres. Et celui d'entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. Allah ne guide certes pas les gens injustes.

 

57. ô les croyants ! N'adoptez pas pour alliés ceux qui prennent en raillerie et jeu votre religion, parmi ceux à qui le Livre fut donné avant vous et parmi les mécréants. Et craignez Allah si vous êtes croyants

 

72. Ce sont, certes, des mécréants ceux qui disent : “En vérité, Allah c'est le Messie, fils de Marie.” Alors que le Messie a dit : "Ô enfants d'Israël, adorez Allah, mon Seigneur et votre Seigneur”. Quiconque associe à Allah (d'autres divinités) Allah lui interdit le Paradis; et son refuge sera le Feu. Et pour les injustes, pas de secoureurs !

73. Ce sont certes des mécréants, ceux qui disent : “En vérité, Allah est le troisième de trois.” Alors qu'il n'y a de divinité qu'Une Divinité Unique ! Et s'ils ne cessent de le dire, certes, un châtiment douloureux touchera les mécréants d'entre eux.

 

75. Le Messie, fils de Marie, n'était qu'un Messager. Des messagers sont passés avant lui. Et sa mère était une véridique. Et tous deux consommaient de la nourriture. Vois comme Nous leur expliquons les preuves et puis vois comme ils se détournent

 

78. Ceux des Enfants d'Israël qui n'avaient pas cru ont été maudits par la bouche de David et de Jésus fils de Marie, parce qu'ils désobéissaient et transgressaient.

79. Ils ne s'interdisaient pas les uns aux autres ce qu'ils faisaient de blâmable. Comme est mauvais, certes, ce qu'ils faisaient !

80. Tu vois beaucoup d'entre eux s'allier aux mécréants. Comme est mauvais, certes, ce que leurs âmes ont préparé, pour eux-mêmes, de sorte qu'ils ont encouru le courroux d'Allah, et c'est dans le supplice qu'ils éterniseront.

 

82. Tu trouveras certainement que les Juifs et les associateurs sont les ennemis les plus acharnés des croyants. Et tu trouveras certes que les plus disposés à aimer les croyants sont ceux qui disent : “Nous sommes chrétiens.” C'est qu'il y a parmi eux des prêtres et des moines, et qu'ils ne s'enflent pas d'orgueil.

90. ô les croyants ! Le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont qu'une abomination, oeuvre du Diable. écartez-vous en, afin que vous réussissiez

91. Le Diable ne veut que jeter parmi vous, à travers le vin et le jeu de hasard, l'inimité et la haine, et vous détourner d'invoquer Allah et de la Salat. Allez-vous donc y mettre fin ?

 

93. Ce n'est pas un pêché pour ceux qui ont la foi et font de bonnes oeuvres en ce qu'ils ont consommé (du vin et des gains des jeux de hasard avant leur prohibition) pourvu qu'ils soient pieux (en évitant les choses interdites après en avoir eu connaissance) et qu'ils croient ( en acceptant leur prohibition) et qu'ils fassent de bonnes oeuvres; puis qui (continuent) d'être pieux et de croire et qui (demeurent) pieux et bienfaisants. Car Allah aime les bienfaisants.

 

101. ô les croyants ! Ne posez pas de questions sur des choses qui, si elles vous étaient divulguées, vous mécontenteraient. Et si vous posez des questions à leur sujet, pendant que le Coran est révélé, elles vous seront divulguées. Allah vous a pardonné cela. Et Allah est Pardonneur et Indulgent.

102. Un peuple avant vous avait posé des questions (pareilles) puis, devinrent de leur fait mécréants.

 

Sourate 6 : al-anam

 

1. Louange à Allah qui a créé les cieux et la terre, et établi les ténèbres et la lumière. Pourtant, les mécréants donnent des égaux à leur Seigneur

 


Re: Re: Re: Re: voici quelques extraits de la morale musulmane

Anonyme - le 28-06-06 à 15:31 - #


ça t'enerve   le non respect de l'infidèle sur l'islam et aussi qu'une femme veuille se cacher de ton regard et que dieu déconseille au musulman d'éviter de fréquenter l'infidèle et de l'assassiner en cas d'ingérence et tu dis que l'infidèle est considéré comme un sous homme en disant que le coran entretient le terrorisme mais pourquoi une vie palestinienne, africaine vaut moins dans les faits qu'une vie occidentale, et tu verra pourquoi le terrorisme existe, pour moi la violence répond à la violence, mettons en place une justice mondiale, et les terroristes n'auront plus aucune légitimité, car la misère des  800 millions d'affamés vaut bien le sacrifice de quelques vies
 
n
 


Re: Re: Re: Re: voici quelques extraits de la morale musulmane

!!!!!!! - le 08-04-10 à 15:31 - #

 Je pense sincèrement que vous énoncez des idées dangereuses ici... 

Le monde est très inégalitaire, jusque là, je vous suis. De là, vous tirez une justification évidente du terrorisme, pardonnez-moi, mais là, c'est aller un peu vite en besogne !!! Pour vous, la violence répond à la violence, ma foi, c'est la loi du Talion que vous nous énoncez là. Permettez-moi de vous dire qu' heureusement que dans les sociétés un tant soit peu civilisées, démocratisées, on a appris à contourner cette violence primitive sans quoi je donnerai pas cher de ma peau pas plus que de la vôtre. 
Vous proposez ensuite de mettre en place une justice mondiale... (c'est un peu idéaliste étant donné les difficultés à être juste par soi-même et à développer un système de justice dans un pays même développé..., mais, c'est un bel idéal) pour ôter toute légitimité aux terroristes. Cela signifie que jusque là, ils le sont... Et vous parlez de "sacrifice" ! J'ai trouvé la métaphore jolie, mais permettez-moi de remplacer ce mot par crime, il me semble plus juste. Les "800 millions d'affamés" sont effectivement miséreux, j'en conviens parfaitement, mais je ne saisis pas le lien entre ces crimes et une amélioration de leur condition, sinon, du temps et de l'argent gâché dans la poursuite et le démantèlement de ces réseaux fanatiques. 
Alors je vous en prie, faites attention à votre vocabulaire car par de tels commentaires, on a vite fait de jouer les "idiots utiles" de l'islamisme. Et croyez-moi, ce n'est pas parce qu'à tort, une vie palestinienne, africaine est (je n'en savais rien) inférieure à une vie occidentale que l'on se doit de répliquer, de rendre la pareille, sinon c'est l'escalade de la violence.
L'homme contrairement aux autres formes de vie, est doté d'une véritable conscience, organe de CHOIX.


Re: Re: Re:

Anonyme - le 15-06-06 à 16:11 - #

On ne peut pas prouver que Dieu existe ou n'existe pas sinon il y aurait 100%d'athéés ou de croyant .

Il ne faut pas oublier que l'existance de Dieu n'a jamais été prouvé et qu'elle reste une croyance


Re: Re: Re: Argument cosmologique

JLL - le 13-07-09 à 06:19 - #

Bonjour

Le choix d'une croyance il est vrai que c'est une chose personnel. Mais si Dieu existe, il existe de façon objective (comme vous d'alleurs). Nous apportons beaucoup la notion de preuve. Par contre, cela est surement vain. Nous ne pouvons démontrer l'existence de beaucoup de chose, mais pourtant nous savons de façon purement rationnel que cela a ou existe. Par exemple le passé, l'intelligence, ou même des particules. Je ne les voies pas, les touches pas, mais pourtant nous avons beaucoup d'évidences pour affirmer leur existence. 

De même, Nous pouvons cumuler les évidences en faveur de Dieu. Par exemple nous pouvons faire passer des tests: La cohérence logique, la concordance à la réalité.

Voici un raisonnement appelé la Kalaam cosmological argument, bien défendu par William Lane Craig:

1- Tout ce qui commence à exister a une cause
2- L'univers a un commencement
3- Donc, l'univers a une cause

Si nous démontrons la validité des 2 premières proposition nous validons la conclusion. Voici il y a 50 ans nous pouvions encore débattre de la deuxième prémisse. Mais depuis au moins 20 ans le paradigme scientifique démontre qu'effectivement l'univers a une cause. Il faut donc se borné à la première affirmation, qui est évidente en elle-même, sinon il faut affirmer quelque chose d'éternel. Cet Éternel est justement ce que vous cherchez à renier. Cela ne peut être quelque chose de matériel car il serait soumis à ces lois. Donc en dehors du temps et de la matière (qui sont inter relié), mais ayant au minimu la capacité d'intervenir dans ce matiriel car de elle l'univers serait issue.
Alors, je peux postuler 2 cause: Impersonnel, ou encore personnel.
La science explique les choses en terme de processus, comme par exemple, Si je vois la cafetière d'eau qui bout, et que je demande à ma femme pourquoi elle bout, elle pourrait me répondre, c'est parce que l'énergie cinétique de la flamme est transmit au métal qui par conduction fait fibrer les molécule d'eau de plus en plus vite, jusqu'à évaporation (quelques détails en moins, évidemment :).
Mais elle aurais pu aussi me dire que c'était parce qu'elle voulais une tasse de thé.
2 réponse qui exprime la même vérité mais de façon différente. L'une par un processus, l'autre par l'intervention d'un agent qui au fruit de sa volonté fait un geste.
Au niveau de l'univers, nous ne pouvons expliquer l'origine de l'univers en terme de processus qui amène au moment zéro. D'ailleurs, la science explique cela par le terme d'une singularité. Mais une singularité est justement un point sur lequel toute les lois de la physique se borne, car non reproductible, etc. En fait c'est la description scientifique d'un miracle. Donc les miracles sont possible et le matérialisme strict est faux.
La seul explication qui reste est celle-ci: Le fruit d'une volonté. Les premier moment de l'univers selon plusieurs scientifique est décrit comme l'apparition de photons (lumière) il est donc probable (beaucoup plus que le hasard)  qu'une volonté aie dit: Je veut de la lumière. Mais cette première cause, défini sans cachète comme Dieu, est dehors de la première prémisse, car il faut ce point de départ. En dehors du temps qui lui est conséquent de la matière: Donc elle ne vient pas à l'existence. Elle existe.

Un philosphe scientique athée a dit ceci (1913): Tout ce qu'il y a dans l'univers est contenu dans ces 5 choses:
1- Le temps
2- Une force
3- Une action
4- Espace
5- Matière
Enlevons lui le prix nobel, c'est Genèse 1:1
Au commencement Dieu créa les cieux et la terre.

C'est simplement quelques lignes de réflexions, non exhaustive. Je suis tombé par hasard sur ce blog. Vous pouvez évidemment me récrire avec plaisir, dans le soucis d'avoir des échanges conviviales et constructives.



Re: Re: Re:

tof' - le 03-09-06 à 18:51 - #

Les croyants les plus convaincu sont ceux qui doutent le plus ...ils tentent a tout prix d'imposer leur vision des choses...

...et si croire c'est juste se raccrocher à quelque chose pour se rassurer et atténuer la peur de mourir...c'est léger !


Re: il faut beaucoup de fois pour être athée...

Jean-Paul - le 02-04-06 à 16:52 - #

Quelqu'un a dit : "il faut beacoup de foi pour être athée"..:-) . Si il est difficile pour un esprit rationel et fini d'admettre et de prouver l'existence de Dieu n'est-ce pas encore plus difficile de prouver la non-existence de Dieu à ce même esprit humain ? Je suis preneur de tout argument solide et honnête.

JP


Re: Re: il faut beaucoup de fois pour être athée...

advid - le 22-07-06 à 23:10 - #

Prouver l'existence de quelque chose dans le réel c'est possible: on le met en évidence et voilà!
Inversement prouver l'inexistence de quelque chose dans le réel c'est impossible: ce n'est pas parce qu'on n'a rien pu trouver qu'il n'existe pas.
Il s'agit du réel ici, ce n'est pas comme en mathématique.

Si l'on se place d'un point de vue scientifique, avec honnêteté intellectuelle, on part du minimum nécessaire. Donc pas de dieu à priori comme point de départ. Ensuite on évolue suivant les observations, on se documente, on échange des idées, on reste ouvert.

Si on ne partait pas du minimum, et qu'on supposait d'emblée l'existence d'une divinité, pourquoi alors se contenter d'un seul dieu ?


Re:

ali - le 01-10-09 à 18:53 - #

bonjour crois que l'univers n'as existé que parce que un créateur était derrière .l'homme n'est pas crée du néant sinon quel sens pourra t on donner à son existence  merci.


boudiba samira montp - le 28-06-06 à 13:51 - #

     en première année de philo on nous apprend que l'universalité et la linéarité démocratique est postérieure à la pensée chrétienne . la différence avec la démocratie grécque( qui conserve encore aujourd'hui les traces pyramidale ou du moins élitiste de la conception occidentale du pouvoir intellectuel) c'est qu'il considère que tout etre humain et non pas seulement les athéniens sont égaux en droit et en devoir à accomplir, les lumières ont également largement favoriser par l'interet de chercheurs musulman pour la philosophie grecque qu'ils ont traduit et diffuser en occident, ayez donc la maturité pour vous rendre compte que atheisme et deisme sont complémentaire et non opposé car raison sans amour c'est bien tout le mal occidental d'aujourd'hui


Juste un détail...

18 ans, croyant - le 29-09-06 à 20:49 - #

Un simple détail me gène ; en effet, vous affirmez : "si Dieu n’existe pas, la responsabilité morale nous incombe intégralement"... Mais en vertu de quoi sommes nous alors responsable ? Puisque nous ne sommes pas création, mais uniquement fruit du hasard, alors qu'est-ce qui nous rend responsable, et de quoi ? L'hypothétique  méteorite porte-t-elle alors une responsabilité morale dans la disparition des grands sauriens. Et pour qui, ou pourquoi accepter cette responsabilité puisqu'il n'y a de compte à rendre à personne. Enfin, à quel aune discuter de cette fameuse responsabilité, et à quels niveaux la situer : ne pourrait-on revenir à la loi du plus fort, puisque c'est celle qui a cours dans la Nature, le seul Absolu qu'il nous reste...

                                                              Amicalement, votre dévoué


pour avoir le dernier mot

LEMOINE Michel - le 24-12-06 à 16:49 - #

La conviction commune aussi bien à l'auteur du texte qu'à ceux qui ont fait un commentaire, semble être qu'une morale doit être fondée sur quelque chose et qu'elle est d'abord affaire individuelle.

Mais n'est-ce pas tout l'inverse qui est vrai?

La morale est affaire collective et s'impose à nous sous la forme d'une contrainte sociale. Objectivée, cette contrainte prend la forme des règles de bonnes conduites et de la loi que nul n'est censé ignorer. Intériorisée par l'éducation, cette contrainte prend la forme du sentiment du respect et de l'aspiration à l'approbation des pairs.

Le fondement de la morale c'est donc d'abord la pression du groupe et donc "tout n'est pas permis" qu'on soit athée ou croyant. Le groupe est là pour le rappeler si nécessaire.

Quand le groupe est simple, sa pression est explicite; c'est "la tradition". Mais quand le groupe est complexe et divisé, les pressions sont diverses et parfois contradictoires. La morale a alors besoin d'être "fondée" et elle est l'objet de débats et de luttes. Selon la société, la classe, le milieu, elle va s'appuyer sur la religion, la philosophie, la raison etc.
Elle acquiert ainsi une certaine autonomie et peut sembler affaire personnelle. Alors, ce sera un argument fort que de dire : "Dieu le veut", "Kant l'a dit" ou "Nietzsche l'a écrit"

Et ici commence le débat philosophique. Comme tout enfant mal né, il voudrait oublier d'où il vient!

 


Re: pour avoir le dernier mot

zayed - le 20-03-09 à 21:06 - #

bon soir je veus juste beaucoup d'explication d'avantage , , , , , , , , , ,  sur la philosophie et ethique,philosophie et science, philosophie politique pour mieux comprendre et etre bien a commenter aussi


La preuve que dieu n'existe pas c'est que nous existons.

mastrator - le 18-03-07 à 00:41 - #

Bonjour ,

Je pourrais prouvé l'existence de dieu moi aussi par :

La preuve ontologique
La preuve cosmologique
La preuve téléologique
La preuve par la beauté du monde

Etc ...etc...etc

Mais l'humanité entière oublie une chose fondamentale :

La preuve que dieu n'existe pas c'est que nous existons.

Vous pouvez m'envoyer un message a mastrator@hotmail.fr si vous désirez discuté sur le comment j'en suis arrivé a cette conclusion.

Merci

ps : d'ou venons nous ? j'en sais rien mais je cherche encore :)


mon aberration préférée :

Le meilleur moyen de devenir athée est de s'intéresser aux religions ! et c'est en partie grâce aux religions que l'on peu se convaincre et prouvé que dieu n'existe pas ! (c'est scandaleusement vrai malheureusement)

cordialement :)


le Paraclet

Paraclet - le 06-07-08 à 13:41 - #


La nuit était fraîche.
Dans les cieux immenses, les étoiles innombrables brillaient comme autant de phares lointains,
dont la lumière vacillait dans l'obscurité sans mesure de la nuit.

Ce fut l'affaire d'un instant.
Soudain, sans que rien n'en eut laissé présager,
il m'apparut que je me trouvai littéralement plongé dans cet infini vertigineux ;
et c'est alors que je pris conscience de l'immensité fantastique de l'univers, et de la fragilité,
de la faiblesse et de l'insignifiance de ma propre existence au regard de cette immensité.

Mais au lieu de m'effrayer, cette soudaine illumination, cet éclair de lucidité,
me fit éprouver comme un inexplicable sentiment,
 fait d'exaltation romantique et de grandeur, face à la beauté tragique d'être humain.
J'était seul, Dieu n'existe pas.

Rien 
Aucune traces de lui sur terre.
ni archologique 
ni scientifique ,
rien ni ici ni nul part dans l'univers.
le grand vide total.

Sans Dieu, la question du pourquoi n’a aucune réponse,
et c’est cela qui semble insupportable au croyant,
 qui s'accroche frénétiquement à un sens sans lequel il ne sait pas vivre.
 Insupportable liberté de l'homme,
de l'homme qui n'a d'autre maître et d'autre guide que lui même,
et qui préfère pourtant s'accrocher lui-même des fers aux pieds.

La liberté est effrayante, car elle suppose que nous déterminions par nous-mêmes
"ce qu'il faut faire".
la Liberté est naturellement une source d'erreurs fréquentes.

Qu'est-ce qu'une erreur ?
Une action dont la visée n'a pas été atteinte, dont on a manqué le but ;
donc une action qui, au delà de son caractère parfois préjudiciable,
est en tout cas toujours... parfaitement inutile.

Sans dieu, c'est le règne de la liberté absolue, donc la possibilité de l'erreur, donc le spectre de l'inutilité.

C’est donc, dans tout l’univers, le règne effrayant de l’inutilité absolue .

Une religion naît de l'exploitation du désarroi dans lequel se trouve plongé l'homme rationnel
face au silence de l'Univers,
face au néant absurde de l'existence.
On invente un sens pour mieux fédérer et manipuler les hommes d'une même communauté,
pour leur permettre d'accepter un système de règles communes.

Qui a vu Dieu ?
Les prophètes, les menteurs , les manipulateurs , et, par définition-même du prophète, personne d'autre qu'eux .

Par conséquent, la communion et la manipulations des croyants repose sur quelques témoignages épars,
dissemblables,
souvant contradictoires.

La peur panique de l'inutile justifie souvent l'adhésion à une religion :
on suppose alors que l'inutile,
l'absurde, est impossible.
Ce qui revient à dire que l'erreur est impossible !

La Peur et la crainte ne doit pas nous arrêter.
C'est une affaire d'honnêteté intellectuelle vis-à-vis d'abord de soi-même.
l'homme doit trouver la vérité et pour cela il doit d'abord démasquer l'illusion et le mensonge.

Pourquoi ce besoin de religion et de sens ?
Parce que si l'humain ne conçoit pas le néant,
il conçoit encore moins le néant moral ;
son cerveau, à la fois trop grand et trop petit,
cherche une cause de son existence, cherche un but, mais refuse de concevoir l'inutilité.
Cette inutilité absolue de nos existences, voilà qui fait peur, voilà qui est intolérable à l'esprit humain.

 

Si l'on admet que l'on doit se comporter comme si l'inutile était possible,
 alors il faut voir que faire souffrir est tout aussi inutile.
Vivre ensemble , dans la bienveillance, l'amitié voilà qui est une solution sans doute préférable.

Sans dieu sans mensonges et sans prophetes.

qui nous a jalonné l'histoire d’horreurs ?  en dizaines de millions, au nombre de victimes des guerres,
 des massacres et autres génocides .

 *Comment expliquer cette inqualifiable inhumanité de l’homme croyant
 envers son prochain.

Qu’est-ce qui inspire.
les princes et les Rois ,les croisades, l'esclavagisme , les genocides, les camps de concentration, les pogroms,
le terrorisme, la domination par l'argent, les riches les pauvres....
"Si Dieu existe et que je combats à ses côtés, alors toute atrocité est possible"
Toujours et encore les prophetes les mensonges et des lois au nom de dieu.

comment croire pour des raisons morales
 à des dogmes qui enseignent que les bébés non baptisés erreront éternellement dans les limbes ?
Comment admettre une justice divine qui condamne les enfants pour les fautes des parents ?
Comment l’amour pourrait-il ordonner l’extermination des infidèles ?

 

 
Si donc vous possédez une preuve irréfutable de l'existence de dieu,
je vous prie de m'en faire part afin que je reconsidère la question d'une morale religieuse.
 Dans le cas contraire,
je pense que la morale ne peut trouver son fondement que dans quelque chose d'universel,
appliquable indépendemment des paramètres extérieurs,
et donc chaque principe peut être accepté par tous.
Une morale autonome, humaine, rien qu’humaine, est véritablement possible.

Le meilleur moyen de devenir un homme sage et vrai est de s'intéresser aux religions.
et c'est  grâce aux religions que l'on peu decouvrir que dieu n'existe pas .

"la responsabilité morale nous incombe intégralement.
Pas de justice ni de miséricorde divine dans l’au-delà. 
Trouver nos propres limites, c’est notre affaire. 
Déterminer ce que nous devons nous interdire, cela nous concerne et la réponse est dans l’usage de notre jugement et nulle part ailleurs".


OÙ EST DIEU ?

Forst - le 05-09-09 à 22:11 - #

Prog Id" />

OÙ EST DIEU ?

 

Où est Dieu, sinon dans la tête de l'homme ?

Où est l'éprit de Dieu,  sinon dans la pensée de l'homme ?

Où est son fils, sinon dans chaque homme ?

Et pourquoi  Dieu  serait-il homme ?...

 

Face aux génocides, holocaustes, camps d’extermination, violations de droits de l’homme, corruption, injustice, destruction de l’environnement, manipulations de gènes…, où est le secours promis du fils de Dieu de l’Eglise catholique de Rome ? Dieu a-t-il oublié ce monde où nous vivons ou faut-il se résigner à croire que la vie ne vaut rien sur cette terre. Faut-il croire qu’on doit mourir pour pouvoir vivre une vie ailleurs que nous réserverait le Christ, fils de Dieu des pères de l’Eglise catholique de Rome ?

L’impuissance de l’Eglise face à toutes les horreurs et misères sur cette terre, pourrait le confirmer. Jamais l’intelligence humaine n’a monté aussi haut et jamais la conscience des hommes n’a peut être menacé de descendre aussi bas!

Et les évangiles soigneusement triées, et sélectionnées, quelle réponse apportent elles, sinon de ne rien attendre sur cette terre que de mourir pour pouvoir enfin vivre une vie bienheureuse ailleurs. Qui mourra verra !

Quelle prétention de dire que l'homme a été créé à l'image de Dieu et de pouvoir parler en son nom !

Alors, on peut se demander : pourquoi Dieu a-t-il laissé faire, les meneurs de hordes barbares, les empereurs, les rois, les généraux ?... Pourquoi a-t-il laissé faire un César, un Néron, un Atttila, un Hitler, un Staline, un Mao, un Pol Pot, un Sadan Husein, un Ben Laden, un Bush ?...

Serait-ce un Dieu cruel, sanguinaire, despote, cynique, tyrannique, hypocrite, qui se joue du genre humain, qu’il a créé, et nanti de tous ces défauts ?

Dieu serait-il impuissant, face à l’homme qu‘il a créé ? Serait-il incapable de corriger l’esprit logé en lui ? Serait-il incapable d’améliorer l’humanité ou n’a-t-il aucune envie d’intervenir en sa faveur ? Dans ce cas, il serait responsable de toutes les dérives de l’esprit de l’homme et de tous ses péchés.

Pourquoi aurait-il fait naître un Jésus selon des prétentions d’hommes ? Celui-ci  aurait dit : je ne veux pas abolir les lois, mais les parfaire, alors que les dix commandements devraient suffire pour assurer la paix dans le monde. Encore que ces dix commandements ne seraient pas de Moïse, qui n'aurait pas existé, mais des copies babyloniennes du roi Hammourabi, 1800 ans d'avant notre ère. Ces dix commandements qui découlent de la logique de l’esprit humain et de l'expérience vécue, ne suffisent-ils pas pour corriger et parfaire les juifs, les catholiques, les musulmans, les orthodoxes, les protestants et les non-croyants ?...

Le malheur est, que les dix commandements, viennent de l’homme et non de Dieu, et de ce fait, n’ont pas de pouvoir absolu  sur les hommes.

Point besoin de brandir un cadavre sur une croix pour ramener les hommes à la raison. Pas besoin de quatre évangiles pour honorer et prier un Dieu. Pas besoin d’un Christ pour croire en Dieu le père. Assez de ce culte macabre selon quatre évangiles rédigés par des pères de l’Eglise, préoccupés avant tout, de la propagation de leur idéologie sans conteste possible, par un cercle oligarchique. Et gare à ceux qui osaient penser autrement qu'eux ! Ils les ont torturés à mort ou brûlés vifs sur le bûcher. Aujourd’hui encore, l’autorité suprême de l’Eglise catholique excommunie ceux qui osent exprimer leur doute quant à son dogme.

Enlevez les croix, on les a assez vues.. Remplacez-les par un cœur et une colombe.

Deux symboles forts de l’amour et de la paix pour lesquels l’Eglise devrait s’engager sans restriction au nom d’une fraternité universelle et non d’un Christ hypothétique.

Les hommes sur cette terre sont de même origine et sont voués à vivre ensembles sans frontières, sans nationalités, les uns avec les autres, les uns pour les autres, sans distinction de race ni de couleur.. Tant qu’on maintiendra des frontières sur cette planète, tant qu’il existera le protectionnisme égoïste, tant qu’il existera des armes destructrices, tant qu'il existera des fondamentalistes prétentieux,  tant qu’on empêchera les peuples de se rapprocher et de se mêler, il y aura  manquement de respect et d’application des dix commandements séculaires et salutaires.

Alors Dieu ! Où est-il ?  Que fait-il ?  Qu’attend-t-il ?

Faut-il mourir pour le savoir ?

L'Eglise pourrait apporter autre chose au monde des vivants que son dogme arriéré et poussiéreux à l'égal du fondamentalisme des autres religions absolutistes. Elle devrait se réformer radicalement, face à l'intelligence croissante des peuples. Le ciel, le purgatoire  et l'enfer, personne n'y croit plus de nos jours. L'homme a inventé des supplices pires que la crucifixion. Un Dieu qui juge l'homme, qui le condamne parce que c'est un raté, on n'en veut plus.

Un pape qui s'enferme dans son Vatican et qui n'ose pas se débarrasser d'un atavisme cléricale coupable, sortir de son déguisement ridicule, endosser l'habit de tout le monde, comme un père de tout le monde...et tous ses subordonnés à l'abri et en lieux de bien-être, ne seraient-ils pas mieux accueillis et acceptés, mariés et assumant les responsabilités comme tout le monde ? Et pourquoi refusent-ils la femme pour ministère ? La parole d'une femme vaut-elle moins qu'une parole d'homme ? Qui peut prétendre que Dieu n'est pas Déesse ? Ou hermaphrodite ? Ce n'est qu'une question hormonale.

Il serait grand temps de dépoussiérer l'Eglise et de ramener ses dirigeants, au niveau du commun des mortels pour redevenir crédibles et acceptables. Et puis, il serait grand temps de réviser son dogme trop étranger et trop éloigné des aspirations des humains, qui réclament la liberté de penser, l'égalité des droits, et le bonheur sur cette terre, sans devoir prier un Dieu pour le mériter ailleurs. Finalement, ils n'ont pas demandé à naître sur cette planète ! Pourquoi devraient-ils implorer un Dieu qui les aurait implantés là avec tous leurs défauts, en ne leur laissant pour tout salut, que d'espérer en un paradis ailleurs ? ...

Si l'Eglise ne se dépêche pas pour se débarrasser de tous ses symboles ternis, ses évangiles suffisantes et invraisemblables, si elle ne libère pas le clergé du célibat, si elle n'accepte pas la femme en son milieu, elle  ira à sa perte, parce qu'elle continuera à aller contre toute logique. Il serait grand temps qu'elle se penche sur la science de l'évolution et qu'elle corrige ses idées reçues, parce qu'elle continuerait à aller contre les lois naturelles.

S'il y a un Dieu créateur, alors c'est un Dieu universel. Ce Dieu universel, maître absolu de tout ce qui se fait et se défait dans cet Univers, n'aurait pas besoin de faire crucifier quelqu'un sur notre planète pour faire croire en lui ! Il posséderait d'autres moyens bien plus persuasifs et convainquant pour le genre humain. Surtout, il n'exigerait pas de se mettre à genoux devant lui pour implorer son pardon de nous avoir créés imparfaits, et que de ce fait, avoir commis des péchés. Je veux bien croire que le Dieu créateur est amour. Encore, que j'aurais le droit d'en douter, après tout ce qui s'est passé sur cette planète, contraire à l'amour, à commencer par les maîtres du Vatican, et leurs alliés : empereurs, rois, ducs, évêques et moines, et en remontant plus loin, à Pierre et Paul qui n'hésitaient pas à tuer de leurs propres mains, ceux de leur communauté qui ne versaient pas leur impôts.

L'homme, lorsqu'il crée quelque chose, il le  perfectionne sans cesse pour éliminer les défauts et le parfaire. Il est donc dans la nature des humains de corriger et de parfaire sans cesse ce qu'ils créent.

Pourquoi Dieu créateur, ne corrigerait-il pas aussi sa création déficiente ? Pourquoi ne corrige-t-il pas l'homme dans son imperfection ? Pourquoi n'intervient-il pas pour le genre humain sur sa planète ? Les misérables dérives du genre humain ont déjà durées assez longtemps pour qu'il ne s'en aperçoive, puisque à Dieu, rien n'échappe !

Puisqu'il est sensé d’intercepter nos prières, il est également sensé se rendre compte des défauts de sa création ! Et  malgré toutes nos supplications, il n'intervient pas, ni pour les guerres, ni pour les massacres abominables, ni pour les génocides, ni pour le pogrome, ni pour l'holocauste, ni pour l'injustice, ni pour la misère et le désespoir des humains...

Que serait ce Dieu là, qui ne se soucie pas de sa création, qui n'intervient pas afin que cesse tout cela, pour toujours, sur cette planète ? Si Dieu est amour, alors il devrait s'employer par amour pour les humains qu'il a créé, pour les libérer du mal logé en eux. Pas dans un an, pas dans un siècle, pas dans un millénaire..., mais immédiatement !

Mais qu'il se rassure ! S'il n'intervient pas, ce sera l'homme qui éradiquera le mal de ce monde, et radicalement, par l'extermination pure et simple de son genre. Un joli conflit nucléaire ou bactériologique couve déjà dans son esprit. Les moyens sont déjà entre ses mains. Il les a déjà expérimentés ! A moins que Dieu,  trop déçu de son œuvre, envoi un gros météorite sur cette foutue planète et que le sort des Dinosaures frappe l'humanité décadente.

Et les représentants de Dieu sur  terre : pape, rabbin, ayatollah...A quoi servez vous, si vous n'arrivez pas à vous faire entendre par votre maître  pour la paix dans ce monde ?  Où est votre légitimité et quel pouvoir vous lègue-t-il ?... Parmi vous, il en a qui prêchent la violence au lieu de la tolérance ! La séparation, au lieu de l'unification ! L'hermétisme au lieu de l'ouverture...comme toujours et depuis le Christ !.Alors cessez de parler au nom de Dieu ! Vous en êtes indignes !

Vous feriez bien de ranger Bible, Evangiles et Coran, pour écrire ensemble l'acte d'engagement, de nouvelles vertus communes, pour la croyance en une communauté sans frontières, universelle, d'amour et de paix, au nom d'un Dieu universel digne de l'homme.

L’islamisme ne vaut pas mieux que le catholicisme, qui n’est pas mieux que le judaïsme. Ils ne valent guère plus que l’athéisme.

Les religieux étaient de tous temps des détracteurs de paix, de prétentieux propagateurs de complexes et d’intolérance, des troubles fêtes et des rabats joies. A l’égal des prestidigitateurs, ils nous plongent dans l’illusion. Ils veulent nous faire croire à l’incroyable, qu’il y a un Dieu au nom duquel ils peuvent parler et imposer notre soumission.  Ils prétendent que leur dieu nous vois, nous écoute et exhausse nos prières. Des millions d’êtres qui l’ont cru et qui l’on prié dans la misère, la souffrance, le supplice, la torture…sont morts dans le désespoir, la résignation et l’abandon. Ils n’ont pas été entendus, ils n’ont pas été sauvés, leurs prières ardentes n’ont pas été exhaussées.

Ce n’est donc pas Dieu qui peut nous sauver, mais nous même, si nous possédons les moyens. Malheur à celui qui ne possède pas de moyens. Ce sont les riches qui possèdent tous les moyens. On pourrait croire que Dieu n’aime que les riches…

Le malheur, c’est qu’il y a les propagateurs d’idiologies religieuses belliqueuses, revanchistes et assassines, écartant toute notion de tolérance ou de pardon inconditionnel, au nom d’un  Christ ou d’un prophète et qui ne supportent même pas une caricature.

Alors on est en droit de se demander si les hommes ne s’entendraient pas mieux sans l’existence de religions…

 

 

JESUS A RATE SA MISSION

                    

 

                  Ce qu’on pourrait reprocher à Jésus, c’est de s’être éclipsé après sa résurrection.

Pourquoi n’est-il pas resté plus longtemps parmi ses disciples pour donner la preuve de sa résurrection à ses détracteurs, aux grands prêtres qui l’avaient condamné à mort, à Pons Pilate qui avait ordonné son exécution, et a tous ceux auxquels il s’était adressé dans ses prêches.

Il aurait pu reprendre le chemin de la croix à travers Jérusalem, avec ses disciples, et montrer à tout le monde la preuve de sa résurrection, comme il  l’aurait fait pour Thomas.

Il aurait pu reprendre ses prêches pour donner ses dernières instructions à retenir pour le futur de l’humanité. Imaginons l’impacte de sa réapparition au grand publique, parmi la foule de Jérusalem, la visite aux grands prêtres qui l’avaient condamné et à Pons Pilate qui avait donné l’ordre de l’exécution…

Imaginez l’immense renommée du Christ, qui serait parvenue à Rome et  qui se serait répandue dans tout l’Empire. Imaginez les scribes qui auraient rédigé des documents historiques à son sujet, et qui font tant défaut aujourd’hui….Parmi eux aurait été Philon d’Alexandrie, un homme docte de religion et de philosophie, qui a écrit plus de cinquante ouvrages sur les évènements et les personnages marquants de son époque, mais qui n’a pas pu écrire une ligne sur un Jésus de Nazareth, alors qu’il était de son époque et de sa race. Il était né avant Jésus et il est mort  après lui. Rendez-vous raté, du Christ qui est partit trop tôt. Philon d’Alexandrie ou un autre, aurait pu écrire tout un livre sur le Christ ressuscité, un vrai évangile basé sur d’innombrables témoins oculaires à travers toute une population de Jérusalem, de Judée et de Palestine  où le Christ aurait pu se rendre et porter la bonne nouvelle, la preuve de sa résurrection, donc de sa divinité.

La face du monde aurait changé. Il n’y aurait pas eu de catholicisme, plus de judaïsme, pas d’islamisme et d’autres « ismes »…

Il n’y aurait pas eu de croisades, pas d’inquisition, pas de schisme, pas de guerres de religions. L’Eglise montrerait sans doute un autre visage, un autre comportement et une autre façon d’enseigner la croyance en Dieu.

Les dix commandements seraient sans doute respectés, et avant tout celui qui dit : « tu ne tueras pas, et cet autre qui dit : tu aimeras ton prochain comme toi-même, ou encore cet autre : tu ne convoiteras  pas le bien d’autrui… »

Non ! Rien de tout cela ! Jésus a pris l’ascenseur pour s’éclipser, laissant derrière lui, l’insuffisance, le doute et le chaos. Il a raté sa mission en partant trop vite. Il s’est soustrait aux doctes religieux et  historiens de son époque.

Il a manqué au devoir d’écrire lui-même son testament, son enseignement, son  propre  évangile, avant de quitter ce monde.

Il a tout raté, ou était-ce un raté ?

 

 

 

 

L’HOMME ENTRE LE BIEN ET LE MAL

                                

 

                    L’Eglise prétend que nous devons glorifier Dieu. Dieu serait-il égocentrique, narcisse, introverti, exigeant le culte de sa personnalité ?

On pourrait admettre que Dieu dans son immense sagesse se passe de nos louanges.

Par ailleurs, l’Eglise nous enseigne que Dieu nous laisse la liberté de croire ou ne pas croire. Mais elle dit : «  celui qui ne crois pas en Dieu est un damné et n’entrera pas dans le royaume des cieux ».

Dieu serait donc intolérant, revenchiste et cruel envers les incroyants ?

Elle dit encore : « Dieu nous laisse la liberté de choisir entre le bien et le mal ».

Mais elle dit aussi ; «  celui qui commet le péché sera châtié au jugement dernier par Dieu ».

Je ne peux pas croire en un Dieu qui viendrait pour choisir les bons et condamner les mauvais, comme il l’aurait déjà fait par un déluge, car il a laissé à l’un comme à l’autre, le choix d’être ce qu’ils sont.

L’être humain étant imparfait, résultat du libre arbitre que son créateur lui aurait laissé, son imperfection le fait osciller entre les limites du bien et du mal, sans  qu’il puisse en échapper.

 L’homme veut reporter ce concept sur Dieu. Il veut placer Dieu dans ses limites de concept. C’est là toute l’erreur des religions. Dieu devrait être placé hors de ce concept. Il devrait se trouver dans la perfection absolue qui n’a rien à voir avec le bien et le mal. De ce fait, Dieu ne pourrait même pas commettre une imperfection.

Donc si l’être humain est imparfait, c’est qu’il n’a pas été créé par Dieu, mais qu’il est la résultante d’une évolution continue issue de la création globale-aléatoire de l’Univers voulue par Dieu. La preuve est donnée par la diversité individuelle de l’espèce humaine et du caractère spécifique à chaque individu, et qui ne peut pas être à l’image de Dieu.

Et maintenant revenons à l’homme imparfait. Si j’ai deux fils, l’un qui m’aime et l’autre qui ne m’aime pas et si je suis mu d’amour comme Dieu l’est selon l’enseignement de l’Eglise, et que l’un se trouve dans le dénuement, je tendrais la main à l’un comme à l’autre. Ils resteraient mes deux fils devant le monde et devant Dieu. Je veux croire que Dieu est mu d’amour paternel pour le mauvais fils comme pour le bon, sans attendre de l’un ou de l’autre des excuses, du repentir ou des louanges.

Si l’homme commet le mal, le péché, le crime…c’est que l’homme ne descend pas de Dieu et que son existence est sans signification dans l’évolution globale-aléatoire de l’Univers de Dieu. La preuve est donnée par la durée de vie de l’homme par rapport à la durée de l’Univers et les moyens incertains dont-il dispose.

Dans le temps universel, la durée de vie de l’homme est imperceptible. Comment Dieu pourrait-il apercevoir un homme parmi des milliards, dans une milliardième de fraction du temps de déroulement de l’Univers incommensurable ?. Bien sûr, les religieux nous diront : à Dieu rien n’est impossible. La commune mesure de Dieu doit s’exprimer en milliards d’années lumière.  Quel intérêt pourrait présenter un milliardième de fraction d’évènement dans le déroulement de l’Univers, à ses yeux ?

 Et nous, qui voulons explorer l’immensité de l’’Univers et le milliardième de sa matière, en espérant pouvoir nous emparer du mystère de Dieu…Quelle utopie !

Science ou religion, que valent-elles pour l’humain imparfait, ignorant et insignifiant, face à l’immensité infinie  des Univers ?

 

 

 

QUEL EST LE SENS DE LA VIE ?

 

 

                    Quel sens, que la vie de l’homme…Est-ce comme pour l’herbe qui pousse et prolifère sur terre ? L’homme est-il de la bonne ou de la mauvaise herbe ? Si j’avais à en juger, je dirais que l’homme est de la mauvaise graine.

Car tout ce qu’il fait sur terre, est de nature à détruire la nature, et même sa propre nature. Il exploite à outrance les ressources de la planète. Il mine la nature par sa contamination. Il détruit son environnement naturel. Il hypothèque l’avenir de la planète sur laquelle il prolifère. Il prépare sa catastrophe écologique et l’extinction de son espèce.

Non, l’homme est une mauvaise graine et n’aurait jamais du exister sur la planète terre.

Avant que la terre ne soit consommée ou absorbée par le soleil expirant, peut-être une grande comète venant des confins du cosmos, l’ heurtera et exterminera le genre humain avec tout ce qui l’environne, comme cela fut le cas pour les dinosaures prédateurs qui l’ont précédé.

Quel sens aura eu alors la vie sur terre ? Quel sens aura eu  la présence de l’homme sur  terre ?...

S’il y a eu un dieu, pour implanter l’humain sur la planète terre, alors il aura mal agit, et contre nature. Ce dieu là, ne serait pas un bon dieu. Ce dieu là, ne mériterait pas notre reconnaissance.

Un dieu ne pouvait donc pas avoir créé l’homme.

S’agissant d’une création maléfique pour la nature, sur la planète terre, son créateur ne pouvait être que de source destructrice. Tout ce que l’humain a fait et est en train de faire, est d’ordre destructeur. Guerres continuelles, injustice, oppressions, massacres,  meurtres, assassinats, violations, pogrome, holocauste,  inquisition, colonialisme, dictatures… sont l’œuvre inachevé de l’homme.

Ses inventions sont de nature destructrice : armement conventionnel, chimique, bactériologique, nucléaire,

manipulations des gènes, clonage… 

Non, un Dieu ne peut pas avoir créé tout cela. Il s’agirait donc plutôt d’un anti dieu.

Alors l’homme ne peut pas être le couronnement d’une création mais l’extrême décrépitude,  et en tant que tel, il ne peut œuvrer que pour la décadence de son espèce.

D’un coté, il serait une contre-création condamnable pour un Dieu créateur de la nature sur notre planète, et de l’autre coté il serait l’instrument détracteur d’un  négativisme absolu.

Il serait donc l’objet d’une condamnation programmée, et voué à plus ou moins long terme, à disparaitre de cette planète. Il disparaîtra certainement soit par l’épuisement de toutes les ressources indispensables à sa survie, qu’il aura détruit, soit  qu’il disparaîtra par suicide global ou par la rencontre d’une grosse météorite avec la terre. La probabilité de l’un ou l’autre scénario est extrêmement élevée.