Philosophie et politique

Site personnel de Denis COLLIN

Contenu - Menu - S'identifier - S'inscrire - Contact

Archives par mois


Libre comme Spinoza

En librairie depuis le 25 septembre: Libre comme Spinoza par Denis Collin, éditions Max Milo.
Spinoza est le principal et le plus génial représentant de ces « Lumières radicales » qu’a identifiées Jonathan Israël. Dans ces Provinces Unies tout juste émancipées de la tutelle impériale puis espagnole, il n’est pas un penseur solitaire, mais un homme engagé à sa façon dans un puissant mouvement qui vise l’émancipation humaine. Avec Spinoza s’annonce « le crépuscule de la servitude », pour reprendre le titre du livre d’André Tosel. Et c’est bien d’un grand commencement dont il s’agit.
Il ne faut pas se méprendre. Les lumières de Spinoza ne consistent pas seulement à dissiper les prétendus mystères et les brumes de la religion pour leur substituer la connaissance scientifique, rationnelle, de la réalité (Dieu ou la nature). Spinoza n’est pas seulement un démystificateur : il ne s’agit pas d’ôter les fleurs imaginaires qui camouflent les chaînes mais de briser les chaînes qui asservissent l’homme pour cueillir la fleur vivante. Comprendre les lois de la nature, c’est très bien, mais plus utile encore est la compréhension des lois de la nature humaine, la compréhension des mécanismes affectifs qui permettent la domination des uns et la servitude de tous. C’est le sens profond de L’Éthique : comment se libérer, comment bien vivre ? Les plus grands, Diderot, Hegel, Marx, se nourriront de cet enseignement-là.

Ecrit par dcollin le Vendredi 17 Octobre 2014, 01:17 dans "Spinoza, spinozisme" Lu 2194 fois. Version imprimable

Article précédent - Article suivant

Partager cet article